• Acrobates

    Laissez place au spectacle; 

    De deux hommes et de leur corps 

    Qui montrent que la vie est un miracle 

    Et qui nous donnent envie de crier "encore "

     

    Ecoutez leurs battements de coeur 

    Au rythme de la voix du proche 

    Les mains ne sont plus dans les poches 

    Devant de tels travailleurs

     

    Une toile blanche tendue 

    Le corps a disparu

    Laissant place a son visage 

    Et même parfois aux paysages 

     

    Tu la appris d'un coup 

    Telle une enclume tu es tombé 

    Ce corps ne voulait plus bouger 

    Et ne plus se remettre debout 

     

    Le corps tout d'un coup violent 

    Voir même insolent 

    Nous laissant sans mots 

    Devant deux hommes presque jumeaux 

     

    L'un petit , l'autre grand ; 

    Et la musique se met a jouer plus fort 

    Les corps se transformant 

    De plus en plus haut , de plus en plus beaux 

     

    Ce soir j'ai vu des acrobates ...

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 22:32

    Poème tres imagé , le truc que je n arrive totalement pas a faire =) pour ca je te féliciter ...

    mais meme si on bien compris que tu mettait la beauté (physique et artistique en valeur ) , il y a un truc qui m'échappe ... peut etre une intention cacher de ta part ?

    2
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 14:26

    Je ne vois pas trop ^^ J'ai pas trop cacher de chose ^^ ce poème était pour une analyse de théâtre ^^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 21:06

    tu devais faire un poeme dans ton analyse de spectacle ?

    4
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 22:57

    Non je devais faire une analyse de spectacle et la forme était libre , du coup j'ai fait un poème ! 

    5
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 23:32

    Ah trop cooooooooooolllll !!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :